Arthur Jauniaux (1883-1949)

Arthur Jauniaux (1883-1949)

Né à Haine-Saint-Paul en 1883, métallurgiste de formation, Arthur Jauniaux travailla d’abord comme porteur de pain de la coopérative « Le Progrès » de Jolimont et plus tard comme employé de la Fédération des Mutualités Socialistes du Centre, dont il devint secrétaire fédéral en 1909.

Il était militant dans les rangs des Jeunes Gardes Socialistes qui suivaient une politique radicale, et se trouva engagé dans un procès contre leur éditorial « La Caserne » pour propagation antimilitariste (il fut acquitté ainsi que H. Vandemeulebroucke et K. Everling).

Avant la Première Guerre mondiale, il fut professeur d’économie à l’école technique de La Louvière. Ensuite, il donna cours à l’Ecole Ouvrière Supérieure. Quand l’Union Nationale des Fédérations Mutualistes Socialistes de Belgique ouvrit ses portes, il en fut nommé secrétaire. A partir de 1937, il en fut le président. Il devint le prote-parole et le théoricien le plus important du mutualisme socialiste et a jeté les bases de nombreuses réalisations sociales telles que : cliniques, préventoriums, sanatoriums, colonies de vacances et coopératives de pharmacies.

De 1925 à 1949, il fut sénateur coopté.

Il décéda à Tombeek en 1949.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.