Joseph Lemaire (1892-1966)

Joseph Lemaire (1892-1966)

Joseph Lemaire est né à Liège le 18 mars 1892, dans une famille modeste. A 25 ans, il entre au service de la Prévoyance Sociale, Société Coopérative d’assurance créée depuis peu. Il y exerce successivement les fonctions d’inspecteur régional, d’inspecteur général (1919), directeur (1921), de directeur général (1925), enfin président (1955). C’est grâce à lui que la Prévoyance Sociale connaît une extension formidable.

Par ailleurs, Joseph Lemaire a également une activité sociale sur le plan privé : il sera vice-président de la Croix Rouge, membre du comité de direction de l’Office National Belge contre la Tuberculose, président-fondateur de l’œuvre du colis du prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale. Pour couronner sa brillante carrière, Joseph Lemaire sera nommé ministre d’Etat par le Roi : pour la première fois, ce titre était attribué à une personne n’ayant rempli aucun mandat politique. Joseph Lemaire mourut en 1966.

Sous son impulsion, la P.S. devint une entreprise de pointe dans le domaine de l’assurance en Belgique. La société se caractérisait par la socialisation des bénéfices. En vertu de ce principe, la P.S. créera un incomparable réseau d’œuvres sociales, ouvertes à tous.

En 1934, elle achète le château de Solières et transforme ce domaine en un orphelinat et un « preventorium » ; autre exemple, elle ouvre à Tombeek en 1937 l’un des plus modernes sanatoria d’Europe.

En outre, la P.S. est aussi responsable de la préservation du patrimoine socialiste : elle fonde le 9 décembre 1937 l’Institut National d’Histoire Sociale, centre scientifique d’études et de documentation.

Source photo :

1885-1985 : cent ans de socialisme. Catalogue de l’exposition organisée par le Comité national du P.O.B. à la Bibliothèque Royale Albert 1er du 23 mars au 20 avril 1985, p. 179.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.