Michel Dighneef (1936-2017)

Michel Dighneef (1936-2017)

Michel Dighneef est né le 20 septembre 1936 à Tilleur. Il fait ses humanités à l’Athénée Air Pur de Seraing puis obtient le diplôme de l’Ecole supérieure d’Administration de Liège. Avec un oncle maternel, Jules Lismonde, gérant de la section de l’Union coopérative à Tilleur et Echevin de la commune pendant 30 ans, une mère caissière à la section de l’Union coopérative et un père membre de la Fédération sportive socialiste en dehors de son travail à la Compagnie Intercommunale des Eaux, il est naturellement affilié à la Mutualité socialiste, le sera assez vite au PS puis à la FGTB.

Après ses études, il est engagé à Liège par la FMSS (Mutualité socialiste) où il fera toute sa carrière professionnelle jusqu’en 2001 commençant comme simple employé avant d’en devenir Secrétaire général à partir de 1985 et par ailleurs Administrateur de la Clinique André Renard, membre du Comité Directeur du Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye et Président des Pharmacies du Peuple.

En tant que représentant de la FMSS, il fait longtemps partie de la Commission Santé de la FGTB. Auparavant, comme militant de la FGTB, il participe activement à la grande grève générale de l’hiver 1960-61 contre les mesures d’austérité du gouvernement chrétien-libéral de Gaston Eyskens.

En tant que représentant de la FMSS, il est aussi membre du Comité fédéral de la fédération liégeoise du PS. En parallèle avec sa fonction à la mutualité, il finit avec le soutien de son ami Michel Daerden par être nommé en 1991 Sénateur puis élu Député de 1995 à 1999, s’intéressant évidement surtout dans ces dernières fonctions à la santé et aux affaires sociales et se faisant donc un ardent défenseur de la sécurité sociale.

Reconnu pour ses talents d’entremetteur, de pacificateur, il est appelé à présider entre 1995 et 1997 la Fédération liégeoise du PS, toujours déchirée entre le clan Coolsiens et le groupe Perron comme l’illustre l’affaire de corruption dans l’achat par l’armée belge d’hélicoptères Agusta et d’avions chez Dassault dans laquelle Guy Mathot est inculpé et dont il rejettera l’exclusion réclamée par le bureau national et les Coolsiens. Bien que réélu à ce dernier poste, Dighneef finit par se lasser de ces querelles et démissionne quelques jours après.

En dehors de tout cela, l’autre grande passion de sa vie est le football. Affilié au club de Tilleur dès l’âge de 12 ans, il ira jusqu’à jouer de 1955 à 1959 avec son club en première division comme chef de la défense avant d’être transféré quelques divisions plus bas dans le club de Rochefort où il occupera ensuite le poste d’entraîneur-joueur, puis d’entraîner des équipes de jeunes de Seraing pendant 10 ans.

Michel Dighneef est décédé le mardi 5 décembre 2017 à l’âge de 81 ans.

Guillaume Rimbaud

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.