Simon Paque (1898-1977)

Simon Paque (1898-1977)

Simon Paque naît à Grâce-Berleur le 26 décembre 1898.

Ancien mineur, Simon Paque descend dans la mine à l’âge de 13 ans. Durant la Première Guerre mondiale, il est emprisonné en Allemagne en raison de ses activités politiques. En 1923, Paque devient policier communal, puis Receveur communal honoraire de Grâce-Berleur (1929).

Ancien membre des Jeunes Gardes Socialistes, il mène plusieurs missions sanitaires en faveur de l’Espagne Républicaine et rejoint la Résistance durant la Guerre 40-45. Pendant ce conflit, c’est clandestinement qu’il contribue à la mise place du futur PSB.

Opposé au retour de Léopold III sur le trône, Simon Paque s’adresse aux manifestants avant les événements de Grâce-Berleur (la gendarmerie tira dans la foule hostile à Léopold III tuant 4 personnes).

Il est élu député de 1949 à 1968 et, en fédéraliste convaincu, il s’engage ardemment en faveur d’une plus grande autonomie wallonne.

Parallèlement, il devient vice-président de la Fédération liégeoise du PSB (de 1945 à 1959), puis président de 1959 à 1977. Il décède à Grâce-Berleur le 17 décembre 1977.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.