Jean Beulers (1931-2017)

Jean Beulers (1931-2017)

Né le 4 avril 1931, Jean Beulers, fait des études à l’Institut de travaux publics de Liège en cours du soir tout en travaillant au service des eaux de la ville de Liège qui sera intégré plus tard à la CILE. Il s’occupe beaucoup avec son épouse, enseignante et cousine d’André Cools, de la section des Faucons rouges de sa commune de Mons-lez-Liège et est délégué de son USC à l’Assemblée de la Fédération liégeoise du PSB/PS. Son père Hubert, mineur et délégué syndical, fut Sénateur socialiste pendant 17 ans, Premier Echevin de Mons-lez-Liège pendant six ans et Bourgmestre 18 ans jusqu’en 1970.

C’est alors que son fils Jean finit par se laisser convaincre de se présenter aux élections communales avec le PSB et réalise le plus gros score. On lui propose dès lors le poste de Bourgmestre mais, comme son père avant lui, il préfère acquérir d’abord de l’expérience comme Premier Echevin. Néanmoins, après seulement trois mois, il assumera cette fonction en raison de la mort prématurée du Bourgmestre nommé.

Il restera Bourgmestre jusqu’à la fusion de sa commune au sein du grand Flémalle, effective en 1977, où il occupe la fonction d’échevin de la Jeunesse, des Sports et de la Culture pendant 11 ans. A ce titre, les Flémallois lui doivent surtout le Centre d’art wallon contemporain de la Communauté française de Belgique, La Châtaigneraie, le Musée de la Préhistoire en Wallonie devenu PréhistoMuseum de Ramioul, la création de l’office du tourisme et la création d’un plan d’eau pour les pêcheurs et le club nautique.

Par ailleurs, il est candidat sur les listes du Sénat en 1977 et 1978 mais n’est pas élu.

Suite au départ de son ami Bourgmestre et ex-Président du parti André Cools pour le Ministère des Pouvoirs locaux, Travaux subsidiés et de l’Eau de la Région wallonne en 1988, il est nommé Bourgmestre faisant fonction et remplacera définitivement André Cools après son assassinat en 1991. Il le restera jusqu’en 2000, soit au total (titre faisant fonction compris) encore 11 ans.

Entre autres fonctions, il a aussi été administrateur de l’aéroport voisin de Bierset dont il participa au développement.

Cet homme simple et apprécié de tous, dont le nom a été donné à l’école de Mons-Lez-Liège, est décédé le vendredi 30 juin 2017 à l’âge de 86 ans.

Guillaume Rimbaud

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.